Les métatarsalgies sont des douleurs de l'avant-pied à sa face plantaire c'est à dire sur la face du pied au contact du sol. Ces douleurs surviennent à la marche et à l'appui du pied.


Normalement, les contraintes se répartissent harmonieusement sur les différents métatarsiens avec une charge plus importante sur le premier et le dernier métatarsiens. Les métatarsalgies sont dues à un excès de contraintes sur la tête d’un ou plusieurs métatarsiens.

Pathologie des métatarsalgies

En réaction, la peau va s’épaissir et former un durillon à l’endroit où se situe le pic de contrainte. Étant plus la conséquence que la cause, traiter seulement le durillon est absolument inutile et voué à la récidive. Au contraire le traitement doit rétablir un appui normal du pied.

Ainsi le point essentiel est le port d’ une semelle qui va décharger l’appui sur la zone du durillon. S’il existe un excès de poids, l’amaigrissement va aussi améliorer les choses.


L’opération des métatarsalgies

En cas d’échec de ces mesures ou si le port d’attelle est trop contraignant pour le patient, il existe une opération s’appellant D.M.M.O. Elle consiste à raccourcir le ou les métatarsiens en cause pour diminuer et harmoniser les contraintes. Cette procédure se fait par une ou plusieurs incisions de quelques millimètres sous anesthésie générale ou loco-régionale. Elle ne nécessite pas de pose de vis ou de broches et peut se faire en chirurgie ambulatoire.

Après l’intervention, la marche est possible et même encouragée car elle permet de « régler » naturellement la position des métatarsiens opérés en répartissant les contraintes selon votre appui. Toutefois, le port d’une chaussure médicalisée est à prévoir trois à quatre semaines ainsi que l’aide d’une paire de cannes les premiers jours. Une période de repos avec arrêt du travail est donc nécessaire. Enfin, la prise de médicaments antalgiques, la surélevation du pied et le glaçage permettront des suites avec le minimum de douleurs et gonflement (oedème). Néanmoins, et malgré ces précautions, ce genre d’opération entraîne fréquemment un oedème durant deux à trois mois. Des consultations de contrôle sont prévues à intervalle régulier.