Le névrome de Morton ou maladie de Morton correspond à l'augmentation anormale du volume d'un nerf d'un orteil. Le nerf va alors être comprimé car il se trouve dans une loge limitée de chaque coté par les métatarsiens. Ceci va engendrer des douleurs sur son trajet.


Les douleurs sont sur la face plantaire du pied au niveau de la zone d’appui la plus en avant. Elles irradient vers 1 ou 2 orteils. Ces douleurs son typiquement à type de brûlures ou de décharges électriques et sont declenchées par la mise en appui du pied. Parfois un manque de sensibilité peut apparaître sur un orteil. Le port de chaussures étroites aggrave les symptômes en augmentant la compression.

Une IRM ou une échographie confirment le diagnostic et précisent la localisation du nevrome.

Le traitement du névrome de Morton

Le traitement comprend la prise d’anti-inflammatoire et le port d’une semelle permettant une décharge de la zone douloureuse et une ouverture de l’espace. Ces mesures suffisent dans les cas les plus simples. Parfois une infiltration de corticoïde est nécessaire.

En cas d’échec de ces mesures, il faut s’orienter vers une intervention. Celle-ci consiste à décomprimer le nerf en sectionnant un ligament qui forme une bandelette fibreuse au dessus de ce dernier. L’opération se fait par une courte incision au dos du pied sous anésthésie générale ou loco-régionale.

La convalescence

L’appui immédiat est autorisé mais une période de repos avec arrêt du travail est nécessaire. Des soins de pansement s’étaleront sur dix à quinze jours. Enfin la prise de medicaments antalgiques, la surélevation du pied et le glaçage permettront des suites avec le minimum de douleurs.