L'ongle incarné correspond à la pousse de l'ongle sous la peau et touche surtout le gros orteil. Il est souvent le résultat d'une mauvaise coupe de l'ongle et est favorisé par la macération.


En poussant, l’ongle va irriter la peau et les tissus voisins ce qui va provoquer la douleur et l’inflammation. L’ongle incarné peut alors se compliquer d’une infection et un liquide purulent va apparaître.

Traiter un ongle incarné

Le traitement vise à :

  • corriger la coupe et la pousse de l’ongle
  • éviter la macération
  • soigner l’infection ou, du moins, maintenir l’orteil propre

Le premier point est assuré par plusieurs séances de pédicure. Le deuxième point nécessite de bien sécher les orteils après la toilette et de porter des chaussures et chaussettes qui laissent respirer le pied. Il faudra donc éviter tous les tissus synthétiques. Le troisième point requiert de pratiquer des bains de pied quotidiens et de protéger l’orteil des germes. En cas d’infection, une prescription d’antibiotiques peut être utile.

L’opération de l’ongle incarné

Dans la majorité des cas, toutes ces mesures permettent la guérison. Cependant, et en cas d’échec de ce traitement, une intervention est nécessaire. Elle consiste à enlever la partie incarnée de l’ongle sous anesthésie locale. Pour éviter les récidives, la partie correspondante de la racine de l’ongle est aussi enlevée.

Cette procédure dure 15 minutes et ne nécessite pas d’hospitalisation.

La convalescence

Des soins de pansements sont à prévoir pendant 2 à 4 semaines. Une prescription d’anti-douleurs et des consignes de glaçage assurent le confort du patient les premiers jours.